Passer au contenu principal

IMPORTANT : Pour la sécurité de tous, Fasken conseille aux personnes qui entrent dans ses bureaux canadiens d’être au courant des recommandations en vigueur concernant la COVID-19, lesquelles pourraient comprendre une ou plusieurs des mesures suivantes : distanciation sociale, désinfection des mains, port du masque dans les aires communes et preuve de vaccination complète. Ces mesures s’appliquent aux avocats, au personnel, aux clients, aux fournisseurs de services et aux autres visiteurs.

Principales conclusions des aperçus du marché canadien de la CVCA pour 2021

Fasken
Temps de lecture 6 minutes
S'inscrire

Aperçu

Aperçus du marché canadien de la CVCA

L’Association canadienne du capital de risque et d’investissement (CVCA) a publié ses aperçus du marché canadien pour 2021, lesquels sont fondés sur les données fournies volontairement par un éventail de sociétés de capital de risque et de capital d’investissement. Consultez les aperçus disponibles pour le capital de risque (disponible en anglais seulement) et pour le capital d’investissement (disponible en anglais seulement). Voici les points importants à retenir :

Aperçu du marché canadien du capital de risque

  • Les investissements pour l’année 2021 ont atteint de nouveaux sommets, totalisant 14,2 G$, répartis sur 751 transactions. Ce résultat représente le double du montant de 2019, l’année record antérieure. Ces investissements en capital de risque se répartissent comme suit :

    • 2,8 G$ ont été investis en capital de croissance, répartis sur 25 transactions, ce qui indique un soutien accru aux entreprises en phase de croissance. La valeur des investissements a connu une hausse de 65 % par rapport à 2019, l’année record antérieure.
    • Presque toutes les provinces ont enregistré des records d’investissements en capital de risque, avec une forte augmentation des investissements dans l’Ouest canadien. En Saskatchewan, en Colombie-Britannique et au Manitoba, les investissements en capital de risque ont augmenté respectivement de 1255 %, 222 % et 57 %. Les trois provinces où les investissements en capital de risque ont été le plus élevés étaient l’Ontario, la Colombie-Britannique et le Québec.
    • D’importantes transactions totalisant plus de 50 M$ ont représenté environ 75 % de l’ensemble des investissements en 2021. L’année 2021 a également été une année record en ce qui concerne le nombre de PAPE, avec un total de huit sociétés qui sont entrées en bourse, pour une valeur totale de 2,9 G$. La valeur moyenne des transactions a été évaluée à 18,9 M$ par rapport à la moyenne sur 5 ans de 8,2 M$.
    • Les sociétés canadiennes ont connu une augmentation des investissements étrangers en capital de risque avec des investissements provenant des États-Unis, d’Allemagne, de Suisse, de Singapour et d’Australie.
    • Les secteurs des technologies de l’information et des communications ont empoché 64 % du capital investi en 2021. Le secteur des sciences de la vie a, pour sa part, connu une augmentation de 50 % depuis 2020.
    • Le rythme des sorties financées par du capital de risque a atteint des sommets avec 73 sorties et une valeur totale de 8,4 G$, ce qui représente une augmentation de 92 % des sorties. Les tendances de 2021 indiquent en outre une augmentation des activités d’introduction en bourse des sociétés financées par du capital de risque à des évaluations plus faibles.

Aperçu du marché canadien du capital d’investissement

  • Les investissements pour l’année 2021 ont totalisé 18 G$, répartis sur 799 transactions. Les chiffres sont cohérents avec les niveaux d’avant pandémie avec une moyenne sur 5 ans de 19,2 G$ d’investissements pour 607 transactions. Ces investissements de capital d’investissement se répartissent comme suit :

    • 6 mégatransactions totalisant plus de 500 M$ ont représenté plus de 33 % de tous les investissements de capital d’investissement en 2021.
    • Un nombre record de 799 transactions, ce qui correspond à une augmentation de 21 % par rapport à 2019 (année record antérieure en termes de transactions), ce qui pourrait refléter une accélération de la transition des baby-boomers vers la retraite en raison de la pandémie de COVID-19.
    • Les transactions d’acquisition secondaire ont totalisé 2 G$, répartis sur 18 acquisitions secondaires, ce qui représente une augmentation de 100 % du nombre d’acquisitions secondaires, avec une diminution d’environ 25 % du total du capital amassé par rapport à 2020.
    • 60 % des flux de transactions se sont concentrés au Québec avec un total de 481 transactions correspondant à 9,3 G$ d’investissements de capital d’investissement en 2021. L’Ontario est arrivé en deuxième place avec un total de 185 transactions, totalisant 5,8 G$ de capital d’investissement.
    • Les investissements minoritaires en capital d’investissement ont représenté 35 % du total du capital investi en 2021 et plus de 25 % des activités avec 6,4 G$, répartis sur 228 transactions, ce qui représente une augmentation de 14 % et de 11 % respectivement, par rapport à 2020.
    • L’année 2021 a compté le plus grand nombre de sorties et de PAPE jamais enregistrés, avec 88 sorties. La valeur de sortie est toutefois restée faible, à 6,4 G$, soit la deuxième année la plus faible en termes de valeur totale des sorties. Les sorties par F&A sont retournées à des niveaux prépandémiques avec une augmentation de 156 % depuis 2020 et de 49 % depuis 2019. La tendance s’est également poursuivie pour les transactions d’acquisition secondaire pour un total de 2 G$, répartis sur 18 acquisitions secondaires, une hausse de 200 % du montant des acquisitions secondaires avec près de 24 % de moins en capital amassé par rapport à 2020.

Auteurs

    Abonnement

    Recevez des mises à jour de notre équipe

    S'inscrire